Crise d'angoisse

 L'angoisse est un mécanisme de défense du corps.

A petite dose , elle aide à réagir, à prendre du recul sur une situation douloureuse. La crise d'angoisse se manifeste par un sentiment de mal-être. Elle se fonde sur la crainte d'un danger connu ou inconnu. La simple pensée de ce danger peut la réveiller. Peur de l'avenir, sentiment de malheur imminent... Des pensées morbides sont parfois présentes. Le sujet s'enferme sur lui-même. Le début de la crise est brutal. Elle cessera aussi soudainement qu'elle est apparue.

 

Avertissement :

Toute cause physique et organique doit être éliminée. Vérifiez auprès d'un médecin que votre état ne soit pas lié à une pathologie plus sérieuse. Le risque suicidaire doit être évalué. Dépression et angoisse peuvent être liées...

 

1°) Dédramatiser

En cas de crise, il faut dédramatiser, se dire que cet état est passager. Avec le temps , peut-être trouverez-vous un moyen de vous contrôler (moyen physique : sport, sortie... ou moyen moral : pensée positive, appel à un organisme d'écoute...).

 

2°) Rechercher la cause

Certaines crises apparaissent sans cause. D'autres relèvent de blessures enfouies, de craintes. Il convient de ne pas se voiler la face sur cette cause si vous la connaissez. Certaines personnes ou situations néfastes peuvent déclencher des crises d'angoisses. Prendre un peu de recul pour les discerner puis les éliminer est salvateur. Si la cause est conjoncturelle (période charnière) , demandez-vous ce que vous avez à perdre et à gagner en cas d'échec. Vous vous rendrez compte que la plupart du temps vous avez tout à gagner. Un travail de fond sur votre manière de penser peut aussi s'effectuer à l'aide d'ouvrages. Quand la crise se manifeste préférez un mode de pensée positif.

 

3°) Trouver sa méthode pour s'en sortir

Il est possible de calmer ses angoisses par une méthode personnelle. A vous de trouver laquelle. Un lieu vous apaise-t-il ? Une musique ? Parfois une activité un peu « futile » et « légère » peut apaiser la crise. Déterminez des personnes « relais » parmi votre entourage à qui vous pouvez parler de vos maux quand ils se manifestent. A défaut d'amis, tournez-vous vers une ligne d'écoute anonyme (de type SOS amitié).

 

En cas de manque de confiance en soi :

Si les angoisses sont constantes et vous entraînent à faire des choses irraisonnées ou à être dépendant (alcool, cigarette, jeu, shopping) trouvez une activité qui vous mette en avant et vous aide à prendre confiance en vous. Le chant et la danse sont bénéfiques. L'aide aux autres peut être un catalyseur de changement.

L'angoisse peut venir du fait de "placer la barre trop haut" professionnellement ou dans la vie personnelle. Il convient de se détacher des clichés (ma vie est réussie si j'ai telle chose etc.) et de trouver son mode de fonctionnement et non ce que l'on tente de nous imposer (parents, famille, média etc.).

Vous ne vous résumez pas à ce que vous possédez !

Céline Schmink

 

oiseauplumes

 

LES JARDINS DE SI'ON

  Bientôt à Osny

Jardins familiaux– Jardin solidaire–Jardin pédagogique

Cultivant le vivre ensemble en faisant rimer

"fraternité avec biodiversité"

"semences avec espérance" ici

 
 

AFP NATIONALE

logoafpvignette 
 
 
 
Notre Fédération Nationale
 
images-1