Mariage : Une drogue du cœur puissante,

Source : Breaking Christian News (BCN) / American Sociological Association

Traduit de l’article : “Marriage: A Powerful Heart Drug in Short Supply” – Par yM.

« Mariage : Une drogue du cœur puissante, mais difficile à trouver »

Les personnes mariées adultes ayant subi une chirurgie cardiaque, ont trois fois plus de chances de survie, dans les 3 mois qui suivent, que les personnes célibataires ayant eu la même opération ; c’est ce que déclare une nouvelle étude.

Il y a une différence spectaculaire concernant le taux de survie entre le célibataire et la personne mariée, durant un des moments les plus critiques de la période post-opératoire du rétablissement du patient", c'est ce que déclare Ellen Idler, une sociologue de l'Université Emory, auteur d'une étude, apparue dans la publication de Mars dans le Journal de la Santé et du comportement social (Journal of Health and Social Behavior). Nous avons constaté que le mariage boostait la survie, que ce soit un homme ou une femme."

Alors que la différence la plus frappante dans l’issue, apparaît lors des 3 premiers mois, l’étude montre que le solide effet protecteur du mariage, continue jusqu’à 5 ans après le pontage chirurgical d’une artère coronaire. D’une manière générale, le risque de mortalité est presque doublé pour une personne non mariée, en comparaison avec des patients mariés, qui ont subi l’opération.

« Les conclusions soulignent le rôle important des épouses, agissant comme des « auxiliaires de vie », durant ces moments de crises, » rapporte Mme Idler. « Et les maris sont apparemment capable de donner autant de bons soins, que pourraient le faire leurs épouses. »

Se marier (NDLR / Dans le texte initial : Se mettre la corde au cou) est associé à une vie plus longue depuis 1858, date à laquelle William Farr observa que le mariage protégeait de la mortalité précoce en France. Les preuves s’accumulèrent devant le fait que les personnes veuves, jamais mariées ou divorcées, étaient plus à risque au niveau de la mortalité. Une bonne partie de cette recherche, s’est portée, d’une manière large, sur un ensemble de populations durant une vie entière, ou dépendent de rapports médicaux.

« Nous voulions nous concentrer sur une plage temps particulière : celle d’une crise grave concernant la santé, » souligne Mme Idler, « et nous voulions y inclure, des interviews de patients en chair et en os, en plus du compte-rendu de leurs bilans médicaux et de leurs hospitalisations. »

L’étude principale implique plus de 500 patients ayant subi soit une urgence ou une opération de pontage coronarien. Tous les sujets de l’étude ont été interviewés avant l’opération. Les données relatives au taux de survie des patients ont été obtenues par l’Index de Mortalité National (National Death Index).

 Si les données sont peu parlantes, en ce qui concerne la cause de cette grande différence du taux de survie, les interviews, quant à elles, sont des indices à prendre en compte.

« Les patients mariés ont un esprit plus positif lorsqu’ils vont se faire opérer, comparé aux patients célibataires, » déclare Mme Idler. « Quand on demande s’ils seront capable de gérer leurs douleurs et souffrances à la suite de l’opération, ceux qui ont des épouses, disent selon toute probabilité, oui. »

Les patients qui ont survécu plus de 3 mois seraient approximativement 70% à décéder durant les 5 prochaines années s’ils sont célibataires. Une analyse de données montre que des antécédents de tabagisme apporteraient également des taux de survie plus bas pour les patients célibataires sur cette grande période.

« Ces chances de survie étant plus faibles pour les personnes mariés fumeuses, cela suggèrent un contrôle du conjoint sur le comportement de sa moitié, produisant ainsi, sur du long terme, des bienfaits sur sa santé, » souligne Mme Idler.

« Quand on vient à parler de guérison des coeurs, le marriage peut devenir une medicine puissante, mais de plus en plus difficile à trouver, » déclare Mme Idler, « ce qui n’est pas de bon augure pour les enfants vieillissants issus du Baby boom.

A peine, la moitié des adultes Américains sont actuellement mariés, le pourcentage le plus bas jamais rencontré, selon le Pew Research Center.

y.

LES JARDINS DE SI'ON

  Bientôt à Osny

Jardins familiaux– Jardin solidaire–Jardin pédagogique

Cultivant le vivre ensemble en faisant rimer

"fraternité avec biodiversité"

"semences avec espérance" ici

 
 

AFP NATIONALE

logoafpvignette 
 
 
 
Notre Fédération Nationale
 
images-1